Ecologie : quelles sont les certifications environnementales ?

Publié le : 22 décembre 20214 mins de lecture

La certification environnementale atteste de la conformité des activités ou services ou produits ou autres aux dispositifs légaux et réglementaires en vigueur en matière d’environnement. Elle constitue un meilleur geste envers l’environnement et contribue à la gestion des risques environnementaux, à la valorisation de l’engagement de l’entreprise en matière de protection de l’environnement et au respect des exigences environnementales. Pour ce faire, il convient de mieux comprendre les différentes certifications environnementales.

Les avantages des certifications environnementales !

Tout d’abord, la certification environnementale telle que la certification ISO 14001 ou autre répond aux objectifs de la valorisation de l’engagement entrepreneurial en matière d’écologie, de la gestion des risques affectant la qualité de l’environnement, du respect des normes en vigueur en matière d’environnement par rapport à certaines activités professionnelles et de l’engagement des citoyens dans la réduction des risques générés par les activités en matière d’écologie. Ensuite, celui-ci est délivré par un organisme indépendant autorisé ou agréé par l’Etat pour certifier la conformité de vos activités aux législations environnementales (nationales et internationales) en vigueur.

Puis, elle engage le titulaire de ladite certification à prévenir la pollution, à respecter l’environnement, à réduire les coûts environnementaux, à mieux gérer les déchets, à réduire la consommation d’eau, à utiliser des technologies adaptées, à améliorer la gestion des déplacements, à réduire la consommation d’énergie, à gérer efficacement les matières premières, à améliorer les performances environnementales et à continuer à s’améliorer partout où cela est possible.

Des disciplines différentes en matière d’environnement !

Pour comprendre l’importance des certifications environnementales délivrées en matière d’écologie, tout citoyen doit comprendre le champ d’étude de l’écologie. En effet, l’écologie est une science qui traite des interactions homme-animal-plante entre eux et avec leur environnement formant un écosystème. Cela implique la connaissance de :

  • La démécologie : une science étudiant l’interaction spécifique entre la population et l’ensemble des êtres humains isolés,
  • La synécologie : une science qui s’intéresse à l’étude de l’écosystème (relation trophique, relation entre les êtres vivants, succession écologique, écosystème continental, écosystème prairial, écosystème lotique, écosystème aquatique continental, écosystème océanique, etc,)
  • L’autoécologie, l’écologie du paysage, l’écologie globale, l’écologie évolutive, l’écologie fonctionnelle…

Les différentes certifications environnementales !

Il existe différentes certifications environnementales qui permettent de préserver l’interaction des êtres vivants avec leur environnement et entre eux. A savoir : la certification ISO 14001, le SPG, l’EMAS, la NF environnement…

  • Norme Iso 140001 : contribue au management environnemental, à la promotion de la compétitivité de l’entreprise, à la réduction des risques environnementaux pour certaines activités professionnelles, au respect des normes environnementales et à la conciliation des coûts environnementaux avec les performances environnementales,
  • Système de garantie participatif : garantit la cohérence écologique, économique et sociale du processus de production et l’optimisation de la qualité des produits dans le respect de la nature et de l’être humain. Cela implique l’intervention des citoyens pour reconnaître certains principes de base. En particulier : le principe d’intégrité des acteurs, le principe de maintien des savoir-faire locaux, le principe de participation, le principe de transparence, le processus d’apprentissage collaboratif et le processus d’organisation horizontale,
  • NF environnement : garantit la qualité écologique et la qualité d’usage. Elle oblige les producteurs à respecter un cahier des charges de qualité environnementale,
  • EMAS : correspond au système de management environnemental et d’audit. Celui-ci s’intéresse beaucoup plus aux enjeux et aux impacts environnementaux des achats, des produits, des services, des transports, du travail et de la biodiversité. Par rapport à la norme ISO 14001, EMAS se distingue par l’obligation de transparence sur la communication des objectifs préétablis et des résultats attendus…

A quoi correspond la loi avenir ?
Où et comment trouver un organisme certificateur ?

Plan du site